La chapelle de Sainte Radegonde

chapelle Sainte Radegonde

En dépit de l’histoire du passage de Sainte Radegonde cette chapelle présente l’intérêt d’occuper un site gallo-romain, probablement lieu de culte d’une divinité locale. Bien que la présence d’un cimetière interdise des recherches archéologiques sérieuses, tous les historiens ont été sensibles à la découverte d’éléments antiques:
tessons de céramiques, fragments de tegula, scories de fer, stèles funéraires…
En outre, l’existence de la chapelle est étroitement liée à celle d’un pèlerinage: on venait chercher la guérison des affections de la vue dans les eaux d’une fontaine réputée miraculeuse, au lieu-dit « le Cloutoun ». Et près de cette fontaine on vénérait une pierre portant les empreintes d’un genou, un pouce, et un pied de Sainte Radegonde.
Située à une altitude moyenne (433 m), la chapelle a très bien pu être à l’origine l’église d’une paroisse qui serait peu à peu implantée deux kilomètres plus bas, à l’emplacement de l’actuel village de Latoue. La colline boisée au nord est le « clot de las osses » où étaient ensevelies les victimes de la peste.
Le cimetière de Sainte Radegonde est resté celui des paroissiens de Latoue. En dépit de la disparition d’une grande partie des chênes centenaires qui l’environnaient, le site a été inscrit le 21 mai 1953, comme monument protégé.

Le cloutoun

empreinte Sainte-Radegonde

La chapelle Sainte-Radegonde est liée à une source miraculeuse. Elle prend naissance dans une faille du massif calcaire et se situe à la frontière des territoires de Latoue et de Saint-Marcet. Elle présente une pierre à cupules, correspondant selon la légende aux empreintes des genoux de Sainte Radegonde.
Pierre Joncquier,ingénieur à la RAP, l’auteur des prospections autour du sanctuaire, recense vingt-quatre sources sacrées en France, associées à Sainte Radegonde.
Le 13 août demeure de nos jours la date d’un pèlerinage avec messe célébrée à la chapelle et repas organisé par la commune au « Cloutoun ».
Ce site est actuellement classé, toutefois la source est tarie. Des travaux de réhabilitation du site sont prévus prochainement.

L’école

ecole de Latoue

Constitué d’un grand bâtiment central avec 2 ailes. Le bâtiment est divisé en deux parties:
l’une d’elle est l’ancienne mairie et l’autre constitue un logement de fonction réservé autrefois aux instituteurs.
Seule l’aile gauche est utilisée actuellement et constitue l’école élémentaire proprement dite. Elle jouxte la salle
des fêtes ancien préau qui a été aménagé avec des annexes tels que la cantine scolaire.

L’église

Eglise de Latoue

L’église actuelle correspond à l’emplacement d’un édifice antérieur mais n’en a conservé que le clocher porche qui a été réduit en hauteur en remplaçant la flèche par une petite toiture pyramidale. Le bâtiment antérieur comprenait deux chapelles latérales et une abside semi-circulaire. La construction date du milieu des années 30, l’ancienne église menaçant de s’effondrer. De chaque côté nord et sud, le bâtiment se présente comme une construction de pierre taillée, de couleur rosâtre. Le toit est en tuile canal. La nef est divisée en cinq travées, les murs ne sont contrebutés extérieurement que par trois contreforts.
Côté ouest: Le clocher comprend une partie inférieure de forme rectangulaire, un peu plus large que le bâtiment de l’église, et une partie supérieure qui forme une tour carrée comportant une ouverture sur chacune de ses faces. A chaque angle de la tour, une ornementation en pierre. Le mur ouest constitue la façade de l’église. Le portail est composé de deux tores retombant sur des colonnes adossées.
Sur le côté gauche de la nef se trouve une chaire en pierre ouvragée, sans clocheton, avec escalier. Elle présente les statues de saint Roch, saint Saturnin, l’Immaculée Conception, Sainte Radegonde, saint Blaise et la signature Chaubet 1872 (artisan). Il y a un très grand lustre central en bronze.

Le lavoir

ancien lavoir de Latoue

Situé en contrebas du château de l’autre côté de la route menant vers Sepx, se trouve le lavoir abreuvoir. Sa construction se situe autour de 1880, période à laquelle la commune se préoccupe d’améliorer les conditions d’habitat par une meilleure adduction d’eau, de nouveaux puits et l’utilisation de pompes.
L’ouvrage se compose d’un abreuvoir circulaire en pierre de taille, d’un bassin et passage interne en béton, d’une charpente sur huit piliers en chêne et peuplier, d’une couverture en tuiles à crochets. Classé depuis 1988.

La Mairie

mairie de Latoue

Le stade de football

stade de football de Latoue